----

L’éducation musicale N° 546 septembre/octobre 2007

Lorelei, Lorelei, ne me lâche pas … sans rire, un dossier fait par Alice Guéritaud vous révélera toutes les subtilités du romantisme durant près de 60 ans au XIXe siècle avec des exemples musicologiques et solfégiques.
Un opus pour l’anar de la chanson mort un 14 juillet, le grand Léo Ferré face à la musique contemporaine ; une suite au numéro 542 d’avril 2007. Et puis Un dossier sur Grieg ; c’est un anniversaire en 2007.
Comment la Musique cherche ses marques en interpellant la gent la plus naïve – celle des enfants – pour en donner une justification sociale : un article de Nicole Coppey.
Il semblerait que tout le monde se trompe sur le savoir vivre d’une maison d’opéra, aussi Jean-Pierre Robert nous donne-t-il les clés d’une belle réussite en prenant l’exemple de l’Opernhaus de Zürich. Mais comment les directeurs d’opéra n’y ont-ils pas pensé ?!
Un dossier particulièrement intéressant sur le phénomène Marilyn Manson (au moins 5 pages… !), par Nicolas Darbon (un article qui n’engage que lui) : un point de vue philosophico-socio- culturel qui vous fera peut-être regretter de n’avoir pour seule ligne d’horizon que les grands noms de la musique. Mais comme, pour discuter, mieux vaut connaître son sujet, vous serez enfin armés en classe de collège pour dire si vous aimez ou si cela ne vous intéresse pas.
Faut-t-il toujours chercher une justification à l’existence de la musique ? À vous de voir. Sous la plume de Patrice Imbaud vous pourrez vous faire une opinion dans l’article « La Musique peut-elle réenchanter le monde ? ». Enfin, pour en ajouter une couche sur le devenir de la musique, Frédéric Platzer (également collaborateur sur ResMusica) vous dit comment l’aborder sous l’angle des technologies informatiques : un aspect technique à considérer, avec un matériel de qualité …


Isabelle Perrin